29 octobre 2012
agrandir la taille du texte diminuer la taille du texte envoyer cette page imprimer cette page
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace

29 octobre, journée mondiale de l’accident vasculaire cérébral (AVC)

Lancement d’une campagne radiophonique « AVC, Agir Vite C’est important »

La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, souhaite cette année renforcer les actions de lutte contre les AVC (accidents vasculaires cérébraux) par le lancement d’une campagne nationale d’information et de sensibilisation.

En France, 130000 nouveaux cas d’AVC surviennent chaque année, dont 25% chez les moins de 65 ans, et l’AVC est la 1ère cause de handicap chez l’adulte : environ 500000 personnes souffrent au quotidien des séquelles d’un AVC.

Longtemps considéré comme une fatalité, l’AVC, souvent appelé « attaque cérébrale » est provoqué par un arrêt brutal de la circulation sanguine à l’intérieur du cerveau, qui entraîne la mort des cellules cérébrales.

L’AVC bénéficie depuis plusieurs années de progrès thérapeutiques, qui engagent à mobiliser le grand public, pour qu’il soit perçu comme une urgence. Il s’agit de reconnaitre les signes d’alerte de l’AVC et de mettre en place au plus vite un traitement spécifique. Plus il est pris en charge tôt, mieux l’AVC peut être traité.

Les structures de soins sont mobilisées, avec aujourd’hui 115 unités neuro-vasculaires (UNV) actives en France pour la prise en charge en urgence de l’AVC et le développement de la télémédecine, qui a d’ores et déjà débouché sur la mise en place d’organisations innovantes et d’expérimentations concrètes. L’enjeu majeur est la réduction de la mortalité et de la gravité des séquelles et handicaps.

A l’occasion de cette campagne, la ministre tient aussi à rappeler l’importance de la prévention pour lutter contre les facteurs de risques de l’AVC. Plus on cumule de facteurs, plus on augmente le risque de faire un AVC, et il est possible d’agir sur certains de ces facteurs : hypertension artérielle, tabac, obésité abdominale, taux élevé de cholestérol, diabète… Agir sur sa consommation de tabac, sur son alimentation, augmenter son activité physique sont des gestes de prévention utiles pour se protéger.

Signée « AVC, agir vite c’est important », la campagne radiophonique, qui débutera sur les ondes le 29 octobre, a pour objectif de faire connaître les signes d’alerte de l’AVC et la conduite à tenir en cas d’apparition de ces signes.

« L’accident vasculaire cérébral - l’AVC - est la 3ème cause de décès en France.
Il se manifeste soudainement par :
une déformation de la bouche
une faiblesse d’un côté du corps, bras ou jambe
des troubles de la parole
Si vous êtes témoin d’un de ces 3 signes, réagissez. Appelez immédiatement le SAMU, faîtes le 15.
AVC, agir vite c’est important. »

Pour en savoir plus, consulter le dossier : Accident vasculaire cérébral (AVC)

Diffusion d’un spot radio

« AVC, agir vite c’est important »

IMG/mp3/DICOM_Spot_radio_AVC.mp3