8 mai 2013
agrandir la taille du texte diminuer la taille du texte envoyer cette page imprimer cette page
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace

Discours de Marisol Touraine sur le coronavirus - Mercredi 8 mai 2013

Mesdames, Messieurs,

Je vous remercie de votre présence à ce point d’information. Avec moi, le directeur général de la santé, le Dr Jean-Yves Grall, la directrice de l’Institut de veille sanitaire, le Dr Françoise Weber, ainsi que le professeur Sylvie van der Werf, de l’Institut Pasteur.

Comme vous le savez, un cas d’infection respiratoire aiguë liée au nouveau coronavirus (NCoV) vient d’être signalé à l’Institut de veille sanitaire par le Centre national de référence de l’Institut Pasteur, qui a procédé aux analyses virologiques. C’est le premier et seul cas confirmé en France à ce jour.

Je tiens d’emblée à vous dire, que ce cas n’a rien à voir avec la grippe aviaire dite grippe A H7N9, qui sévit actuellement en Chine.

Ce cas de coronavirus concerne une personne de retour d’un séjour aux Emirats arabes unis. Elle a été hospitalisée d’abord à Valenciennes le 23 avril, puis transférée au centre hospitalier de Douai le 29. Elle est en réanimation et placée en isolement.

L’identification de la cause de la maladie a mis du temps. C’est hier que l’Institut Pasteur l’a confirmée et que le cas a été porté à la connaissance du ministère.

J’ai tenu à vous en informer conformément à la ligne que j’applique depuis mon arrivée : surveillance, transparence, information. C’est d’ailleurs dans cet esprit que j’ai appelé la famille. J’ai également prévenu les élus et les syndicats de médecins.

J’ai immédiatement demandé à mes services, en particulier la direction générale de la santé et l’agence régionale de santé de Nord-Pas de Calais, qui est la région concernée, de prendre les mesures urgentes de sécurité sanitaire prévues par l’Organisation mondiale de la santé et le Centre européen de contrôle des maladies.

L’Institut de veille sanitaire a, à ma demande, lancé dès hier soir, une enquête épidémiologique approfondie autour de ce cas. Elle consiste à rechercher les personnes qui ont pu être en contact avec le malade.

Les autorités sanitaires internationales, comme nous en avons le devoir, en ont été informées.

Je vais demander aux responsables qui sont à mes côtés de vous donner, chacun pour ce qui le concerne, les éléments d’information détaillés. Je tiens en effet à répondre, en toute transparence, aux questions que vous vous posez légitimement.

C’est ma ligne de conduite. Vous la connaissez.

J’ai également décidé d’ouvrir un numéro vert afin de répondre aux questions que pourraient se poser nos concitoyens. Celui-ci sera opérationnel dès aujourd’hui.

Une conférence de presse sera assurée par le directeur général de l’ARS à Lille en début d’après-midi.

Le centre hospitalier de Douai est évidemment mobilisé. Je demande que l’on respecte le travail des soignants, qui ont expressément demandé à pouvoir se consacrer pleinement à leurs malades. Je veux leur exprimer mon soutien dans ces circonstances et mes remerciements pour leur engagement chaque jour confirmé.

A l’heure à laquelle je vous parle et en fonction des informations dont je dispose, j’insiste sur le fait qu’il s’agit à ce jour d’un cas importé et unique, nécessitant des mesures de précaution requises par le règlement sanitaire international.

Je souhaite souligner la totale mobilisation des services de l’Etat afin de prendre en charge cette situation de façon optimale, en collaboration étroite avec les autorités sanitaires internationales. Je veux vous assurer de ma complète vigilance et de l’engagement des pouvoirs publics à la plus grande transparence.

Je vous propose de passer successivement la parole :

  • au directeur général de la santé qui va vous parler du patient et des mesures prises ;
  • à la directrice de l’InVS qui abordera la situation internationale et l’enquête épidémiologique en cours ;
  • et enfin au Pr van der Werf de l’Institut Pasteur qui expliquera les caractéristiques de ce virus.