5 septembre 2012
agrandir la taille du texte diminuer la taille du texte envoyer cette page imprimer cette page
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace

La prise en compte du handicap dans les projets de loi

Dans un communiqué, Marie-Arlette Carlotti précise comment se traduira concrètement cet engagement.

Pendant sa campagne présidentielle, François Hollande a pris l’engagement d’inclure dans chaque loi, un volet consacré au handicap.

Le Gouvernement est désormais chargé de mettre en oeuvre cet engagement solennel. Les personnes en situation de handicap constituent une priorité de son action. De manière très concrète et dès la rentrée 2012, cela s’est déjà traduit par le recrutement de 1.500 auxiliaires de vie scolaire supplémentaires.

Des dispositions sont aussi prises pour que les jeunes en situation de handicap puissent pleinement bénéficier du dispositif des emplois d’avenir. À l’issue de l’examen en commission des Affaires sociales, le projet de loi créant des emplois d’avenir comporte un volet handicap et je m’en félicite. L’âge limite du dispositif sera porté à 30 ans pour les jeunes handicapés.

Pour poursuivre cet effort, le Premier Ministre vient d’adresser à l’ensemble des ministres une circulaire destinée à garantir la prise en compte, dans chaque projet de loi, de dispositions relatives aux personnes en situation de handicap.

Cette disposition réaffirme le caractère interministériel de la politique du handicap et rejoint l’objectif de l’inclusion des personnes en situation de handicap dans la vie de la cité. Elle assurera la prise en compte du handicap dans l’ensemble des politiques publiques.