4 mars 2014
agrandir la taille du texte diminuer la taille du texte envoyer cette page imprimer cette page
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace

L’accord-cadre sur le sport pour tous et de haut niveau s’ouvre aux militaires blessés

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a co-signé avec le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, la ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative, Valérie Fourneyron, et la ministre déléguée aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l’Exclusion, Marie-Arlette Carlotti, le renouvellement de l’accord-cadre sur le sport pour tous et le sport de haut niveau de 2003, désormais complété d’un protocole additionnel au profit des militaires blessés, mardi 4 mars 2014.

Cet accord-cadre et son protocole additionnel actent la collaboration entre ces quatre ministères afin de permettre le développement de la pratique du sport pour tous et de haut niveau, et de favoriser la réinsertion par le sport des militaires blessés. L’accord-cadre évolue pour introduire, en particulier, plus de souplesse et d’adaptabilité dans le recrutement et la gestion des sportifs de haut niveau sur l’ensemble des disciplines sportives. 88 postes sont réservés aux sportifs de haut niveau (dont 72 postes de civils ou de militaires pour le ministère de la Défense et 16 postes de militaires pour le ministère de l’Intérieur) auxquels pourront s’ajouter d’autres sportifs recrutés dans le cadre du dispositif « Handicap » du ministère de la Défense et le personnel militaire ayant accédé au haut niveau. L’ensemble de ces sportifs formera « l’Armée de champions », nom officiel de l’équipe placée sous la responsabilité du commissaire aux sports militaires commandant le Centre national des sports de la défense (CNSD).

Par le protocole dédié aux militaires blessés, les quatre ministres s’engagent à mettre en commun, dans leurs domaines respectifs, les moyens nécessaires à la pratique du sport pour les blessés. Ils prévoient également de développer des actions solidaires d’accompagnement vers leur réinsertion et leur reconversion. Ce protocole formalise et pérennise également l’organisation des Rencontres militaires blessures et sports (RMBS), organisées annuellement depuis 2012 au Creps (centre de ressources, d’expertise et de performance sportives) de la Région Centre, en lien avec le pôle ressources nationale sport et handicap. Le protocole prévoit enfin des coopérations dans le domaine de la recherche ergonomique et fonctionnelle.

« Reconnaissante des sacrifices consentis par ses militaires blessés, la France a en effet le devoir de les accompagner dans leur parcours de réadaptation. Dans ce sens, la pratique sportive doit être encouragée, car elle représente un important vecteur d’intégration et de réinsertion socio-professionnelle des personnes en situation de handicap et des militaires blessés », ont conjointement déclaré les ministres concernés.

Ils rappellent aussi que six des quinze médailles françaises ont été remportées par des représentants du ministère de la Défense aux derniers Jeux olympiques d’hiver de Sotchi, montrant ainsi l’efficacité du dispositif de partenariat pour les sportifs de haut niveau.