10 septembre 2013
agrandir la taille du texte diminuer la taille du texte envoyer cette page imprimer cette page
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace

Journée mondiale de prévention du suicide

Michèle Delaunay, ministre déléguée en charge des Personnes âgées et de l’Autonomie recevra le 8 octobre les conclusions du Comité National pour la Bientraitance et les Droits des personnes âgées et des personnes handicapées (CNBD), chargé de réfléchir aux moyens de mieux prévenir le suicide des âgés. Les suicides des plus de 65 ans représentent en effet près d’un tiers des suicides enregistrés en France, soit près de 3.000 décès par an.

Ces propositions permettront l’élaboration d’un plan d’action spécifique de prévention du suicide des âgés.

Les premières pistes de ce groupe de travail, présidé par Anne-Sophie RIGAUD et Thierry GALLARDA, s’articulent autour de trois axes : actions de sensibilisation du grand public sur la prise de conscience d’un phénomène encore tabou, amélioration de la formation des intervenants sociaux, médico-sociaux et sanitaires sur le repérage et la prévention de la dépression et de la crise suicidaire et structuration dans les territoires de la collaboration entre le secteur gériatrique et le secteur psychiatrique pour améliorer la prise en charge. Ces pistes seront complétées, le 8 octobre, par les propositions d’un autre groupe de travail au sein du CNBD, chargé de réfléchir aux dispositifs d’alerte et de signalements.

Par ailleurs, le premier comité national de pilotage de Monalisa se tiendra le 17 octobre. La dépression est le plus souvent la conséquence d’une situation d’isolement. C’est pourquoi Michèle Delaunay a décidé, avec les principaux réseaux associatifs et citoyens, de lancer en décembre 2012 la mobilisation nationale de lutte contre l’isolement des âgés (MONALISA). Lors de ce comité national de pilotage, seront annoncés les noms des premiers territoires pilotes qui mettront concrètement en œuvre cette mobilisation.

Enfin, Michèle Delaunay rappelle qu’elle a initié la généralisation de l’outil MOBIQUAL auprès des professionnels intervenant auprès des âgés. Développé avec la Société Française de Gériatrie et de Gérontologie, il doit permettre à ces professionnels de mieux repérer les signaux d’alerte d’états dépressifs pouvant conduire au suicide.
Méconnu, voire tabou, le suicide des âgés ne peut plus être ignoré. Il fera notamment parti du champ d’analyse de l’Observatoire national du suicide mis en place ce jour par Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé.