23 janvier 2014
agrandir la taille du texte diminuer la taille du texte envoyer cette page imprimer cette page
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace

FEAD : une mobilisation pour la solidarité réaffirmée par Marie-Arlette Carlotti

La Ministre chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion a reçu ce matin les quatre associations historiques de l’aide alimentaire.

Depuis 18 mois, le Gouvernement, les parlementaires nationaux et européens, et les associations ont oeuvré de concert pour préserver le programme d’aide aux plus démunis (PEAD). Marie-Arlette CARLOTTI se réjouit que ce combat commun ait mené à l’obtention d’un fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) doté de 3,5 milliards d’euros sur 7 ans.

Marie-Arlette CARLOTTI avec le soutien du Ministre déléguée chargé du budget a débloqué 8,2 millions d’euros pour maintenir intégralement les crédits alloués aux associations françaises d’aide alimentaire.

Après un succès politique, cette réunion avait vocation à aborder des enjeux pratiques de l’aide alimentaire.

Le premier est de faire face à l’afflux de nouveaux profils, notamment des travailleurs pauvres. Le second est de sécuriser les associations vis-à-vis de l’Union européenne dont les remboursements sont conditionnés à la fiabilité des données transmises. Le troisième est d’établir une juste répartition des crédits nationaux, notamment entre les réseaux d’épiceries sociales et solidaires.

En effet, ces épiceries ne peuvent pas bénéficier des fonds européens dans la mesure où elles revendent les produits et ne les distribuent pas gratuitement. Pourtant, leur action est tout à fait importante pour la solidarité nationale. Ces trois enjeux exigent d’améliorer sensiblement les systèmes d’information et d’imaginer des critères d’objectivation de l’action des associations.

Marie-Arlette CARLOTTI a prévu de revoir régulièrement les associations avec cette ambition.