28 janvier 2014
agrandir la taille du texte diminuer la taille du texte envoyer cette page imprimer cette page
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace

Dépistage organisé du cancer colorectal : Marisol Touraine salue une étape importante vers la transition pour les tests immunologiques

Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, se félicite du lancement hier de l’appel d’offres européen pour des tests immunologiques, nécessaires au dépistage organisé du cancer colorectal. Cette procédure permettra la mise à disposition en France de ces tests avant la fin de l’année.

Aujourd’hui, le dépistage organisé du cancer colorectal, proposé aux Français âgés de 50 à 74 ans sur l’ensemble du territoire national, s’appuie sur des tests de recherche de sang dans les selles à l’aide du test « hémoccult ». Ce dernier sera remplacé par un test immunologique à la suite de l’avis favorable de la Haute autorité de santé (HAS) et du rapport de l’Institut national du cancer. Ce test, plus simple (un seul prélèvement contre six actuellement), est également plus précis et plus sensible. Cette simplification doit permettre d’élargir la participation des Français aux tests de dépistage, qui reste aujourd’hui insuffisante (32%).

Ce premier pas vers une transition pour les tests immunologiques est une étape importante, à la veille de l’annonce du nouveau plan cancer par le président de la République. Les tests immunologiques permettront une meilleure prévention du cancer colorectal.