5 février 2014
agrandir la taille du texte diminuer la taille du texte envoyer cette page imprimer cette page
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace

Autisme : Marie-Arlette CARLOTTI réagit à la condamnation de la France

Le Conseil de l’Europe a condamné la France pour ne pas avoir respecté le droit à la scolarisation des enfants autistes.

Cette condamnation vient sanctionner des années d’immobilisme dans ce domaine. Elle justifie a posteriori l’engagement sans précédent du Gouvernement à travers un 3ème plan autisme doté de 205 millions d’euros.

« Je veux que cette condamnation soit la dernière. C’est pour cela que nous avons fait du diagnostic précoce une priorité du Plan ; c’est pour cela que nous créons 700 places en unité d’enseignement en maternelle - une unité par département à terme ; c’est pour cela que nous finançons 850 places de SESSAD ; c’est pour cela que nous avons recruté 10 000 AVS en deux ans et nous proposons un CDI à 28 000 assistants d’éducation. La condamnation par le Conseil de l’Europe me conforte dans mes choix et dans ma détermination. »